Principes du nourrissement des abeilles

alimentation des abeilles

Pour mieux se développer et survivre, un petit coup de pouce alimentaire aidera les abeilles. Afin d’assurer une bonne récolte miellée, des principes de nourrissement sont à respecter.

Importance du nourrissement

Nombreuses sont les avantages de la pratique du nourrissement des abeilles. Un apiculteur qui arrive à nourrir ses abeilles correctement évite dorénavant une famine passagère. En effet, les abeilles possèdent toujours des réserves d’alimentation. Puis un nourrissement des abeilles les stimule d’avantages. C’est-à-dire, une ruche bien nourrit échappe au risque de périr lors du période de récolte.

Enfin, un apiculteur qui nourrit tout un rucher assure déjà une bonne santé à ses abeilles. Et la santé des abeilles est l’un des principaux facteurs favorisant une meilleure production. Relatif à ce sujet, consultez beefeed.com afin de se faire conseiller. Effectivement, il se diffère des autres non seulement par son niveau d’expertise, mais aussi par la qualité de ses services.

Conditions de Nourrissement

Effectivement, un nourrissement des abeilles réussi nécessite le respect de certaines conditions. Sur ce point, un apiculteur doit nourrir ses abeilles selon les saisons. Mais quelle que soit la circonstance, l’essentiel, c’est que l’apiculteur arrive au final à assurer une bonne récolte. Pour l’alimentation en automne et hiver, elle est surtout basée par l’utilisation de nourrissement solide. Notamment le “candi” ou le “pain candi” qui est connu sur d’autres appellations telles que “pain de sucre pour abeilles” ou “fondant de pâtissier”. Ces nutriments jouent un rôle important relatif à la santé et à la reproduction des abeilles. Alors, les avoir en stock tout au long de ces deux saisons seraient le mieux.

Par contre pour le printemps et l’été, le sirop de sucre est la nourriture la plus utilisée par les apiculteurs. En fait, son utilisation pendant ces deux saisons favorise la stimulation du rucher en général. De plus, il permet de disposer d’une colonie d’abeilles lors du temps de récolte.

Nourrissement à la norme

Effectuer un nourrissement des abeilles est synonyme du respect de plusieurs critères. Notamment au niveau de l’emplacement de la ruche et au mode d’emploi des accessoires nutritionnels. Pour cela, le mieux pour l’apiculteur est de veiller à ce que son rucher soit installé au bon endroit. Comme un lieu entouré de variété de fleurs riches en pollen et nectar. Cela facilite la tâche de l’apiculteur, car la quantité des apports nutritionnels destinés aux abeilles subira une diminution considérable.

En outre, il existe trois types d’accessoires liés au nourrissement des abeilles. Ils possèdent leurs modes d’emploi respectifs. Le nourrisseur couvre-cadre facilite l’accès aux nutriments supplémentaires. Car il est doté de trous permettant de communiquer avec l’essaim. Puis les nourrisseurs en plastique. Idéal pour apporter des substituts alimentaires aux abeilles éleveuses de cellules royales. Enfin, les nourrisseurs d’entrée. Se trouvant à l’entrée de la ruche, l’apiculteur peut voir aisément le niveau du sirop déjà mis dedans. Afin d’en ajouter en cas de besoin.

Certes, il existe d’autres aliments complémentaires très pratiques à l’utilisation. Comme des fondants spéciaux et des tartes au sucre. Puis, des substituts de pollen à base de farine de soja, de levure, de lait en poudre et de vitamine C. Cependant, l’apiculteur doit suivre à la lettre les notices d’utilisation pour éviter des maladies comme la diarrhée. Enfin, l’eau est un élément à ne pas oublier. Il contribue énormément à la survie des abeilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *